Prélude démesuré (révision Passages)

NOTE D’INTENTION

Prélude démesuré pour violon et clarinette est la révision en 2012 de Passages pour violon seul composé en 1995 à l’occasion du concours de sortie des classes de violon des conservatoires nationaux supérieurs de Lyon et Paris.

L’œuvre développe en 8’ une écriture discursive, virtuose et ludique, mettant particulièrement en valeur les spécificités du violon. Faire sonner cet instrument c’est, entre autres, s’appuyer sur les résonances des « cordes à vide » (les quatre cordes non appuyées) et utiliser toutes les ressources de l’archet en terme de vitesses, de poids et de places, qui ont une influence considérable sur les couleurs sonores. L’écriture mélodique, qui intègre des micro-intervalles (quarts de ton), a été pensée, vécue, dans cette relation intime au geste instrumental.

La forme de Prélude démesuré est comme une petite dramaturgie, entre introspection et virtuosité, qui met en jeu des figures, un imaginaire sonores nourris par l’univers électroacoustique comme par l’interprétation des sonates et partitas de J.S.Bach. La clarinette, d’abord discrète comme une ombre portée, renforce enfin la parole du violon pour porter plus loin l’intensité de son propos avant une suspension finale, recueillie ; comme la promesse d’autres musiques à venir.

Retour à l’index des oeuvres