Reverse flows suite acousmatique

NOTE D’INTENTION

Cette oeuvre reprend le matériau électroacoustique de Reverse flows, pour alto solo, ensemble et électronique, composé en 2015 à partir du prologue de mon opéra à une voix « Des pétales dans la bouche » qui date de 2011.

Ce processus d’engendrement d’un univers poétique mais aussi de modes d’écritures (instrumentaux et électroacoustiques) qui se nourrissent l’un l’autre confèrent à cette pièce relativement brève son caractère emprunt de la dramaturgie des oeuvres précédentes et de mon goût pour une forme de densité sonore. Celle-ci sollicite activement l’écoute, notamment à travers une polyphonie de figures qui conjuguent énergie et timbre en un même geste musical.

Cette suite acousmatique condense la dramaturgie des 25’ de Reverse flows pour en retenir l’espace suspendu qui ouvre l’oeuvre et au sein duquel va se développer cette polyphonie active qui évolue, au grė de densités multiples, de ressacs, d’attentes, de relances, vers un point de tension maximum qui se rėsoud sur un son unique. Proche du silence, lisse, il efface le temps et permet à la mémoire de déployer toutes les sensations accumulėes dans l’intensitė du développement polyphonique précédent. Jusqu’à une autre perception de la durée, où ne compte plus que l’écoute de cettte matière impalpable, comme une ouverture sur l’ailleurs, vers le silence final.
Cette pièce est dédiée à Guy Reibel et François Bayle qui ont tous deux, par des voies différentes, fortement contribué à forger mon oreille de compositeur.

 

Retour à l’index des oeuvres