Biographie détaillée

Né à Reims en 1957, Laurent Cuniot fait ses premières études musicales au Conservatoire National de Région de sa ville natale avant de les poursuivre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (violon, musique de chambre, analyse, harmonie). En 1976 il entre dans la classe de composition et recherche musicale de Pierre Schaeffer et Guy Reibel dont l’enseignement est dispensé au CNSMDP et au Groupe de Recherche Musicale.

Il complète sa formation auprès de Youri Simonov dans le cadre de master classes de direction d’orchestre à Miskolc (Hongrie).

En 1977, il forme avec Denis Dufour et Yann Geslin le trio GRM +, initié par le compositeur François Bayle, directeur du GRM, pour explorer, dans le cadre du concert, les nouvelles lutheries électroniques.

Il devient en 1978 l’assistant de Guy Reibel avant de prendre sa succession comme professeur en 1991, avec à ses côtés Luis Naon et Yann Geslin.

En 1986 il transforme le trio en l’Ensemble TM+, dont il prend la direction musicale et l’impose progressivement comme un des principaux ensembles orchestraux français de musique d’aujourd’hui. Dans cette période il compose plusieurs œuvres nourries par sa double pratique de l’écriture et de la musique électroacoustique: L’Exil au miroir pour six voix d’hommes et bande magnétique, l’opéra de chambre Cinq pièces pour Hamlet, et La Lice des nuits pour grand orchestre (dont deux synthétiseurs).

De 1987 à 1992 il est producteur à Radio-France des “concerts-lectures”, émissions publiques consacrées à l’analyse et l’interprétation d’œuvres du moyen-âge à nos jours.

A partir de 1994 il développe son activité de chef d’orchestre auprès de nombreux orchestres et ensembles de renom. En 2000 il quitte sa charge de professeur au CNSMDP pour se recentrer autour de son travail de compositeur et du développement de TM+, pour lequel il bâtit depuis 1996 une importante résidence à la Maison de la musique de Nanterre.

L’influence des nouvelles technologies très présentes dans ses premières œuvres reste déterminante dans son approche du phrasé, de l’énergie, de l’orchestration. Et si son langage harmonique est fortement influencé par les acquis de l’école spectrale, ses œuvres plus récentes comme Spring and all pour voix et ensemble, Ombrae pour hautbois/cor anglais et ensemble et To deep and deeper blue pour huit musiciens, interrogent la puissance expressive de l’écriture contemporaine au service d’une dramaturgie sonore.

En 1983, 1989 et 2006 la SACEM lui a décerné plusieurs prix de composition et il a reçu en 2009 le prix Tornov-Loeffler de l’Académie des Beaux arts.
Depuis 2013, il enseigne la composition au Conservatoire à Rayonnement Régional de Rueil-Malmaison.

Ses œuvres sont éditées par Billaudot.